Sadaqa Jariya, des récompenses sans fin

« Lorsqu’une personne meurt, toutes ses oeuvres sont interrompues sauf trois : une aumône continue (Sadaqa jariya), une science bénéfique propagée, ou un enfant pieux qui fait des invocations en faveur de ses parents. » (Rapporté par Muslim)

Le Ramadan touche à sa fin, il n’y a pas meilleur mois ni meilleure nuit que Laylat al Qadr pour multiplier les aumônes. Et si l’action n’est pas effectuée en ce mois sacré, formulez-en l’intention puis multipliez les aumônes lorsque la possibilité se présentera, il n’est jamais trop tard pour faire le bien.

Imaginez donc les bienfaits d’une aumône qui profite aux vivants et pour laquelle nous serions récompensés même après notre mort. Cet arbre que nous plantons par exemple ; la simple graine qui donnera l’olivier, les olives qui seront récoltées puis vendues ou mangées, par l’homme comme par l’oiseau. Quelle sera donc la valeur de cette graine ?

Quelles sont les Sadaqa Jariya ?

Est appelée Sadaqa Jariya, toute aumône qui dure dans le temps et crée un cycle dans ses bienfaits. La Sadaqa Jariyah ne connaît pas de limite, elle trouve son sens dans les biens perpétuels, en opposition aux consommables.

Les possibilités d’aumônes perpétuelles sont nombreuses et s’offrent à nous quotidiennement, il est essentiel de nous projeter sur les bienfaits de nos actions pour comprendre leur valeur. En voici quelques exemples.

L'eau, la meilleure des aumônes

D’après Abu Dawud, on a demandé au Messager d’Allah (paix et bénédictions soient sur lui) : « Quelle est la meilleure des aumônes ? » Il a répondu : « l’eau ».

L’eau est essentielle à la vie ; certains enfants passent des heures chaque jour pour atteindre le puits le plus proche de leur village et prennent des risques considérables pour puiser l’eau qui pourra maintenir en vie leur famille. Des efforts physiques bien au-delà de ce que devraient supporter leurs corps, une lourde tâche qui réduit leur accès à l’éducation sans pour autant leur permettre de consommer une eau potable et filtrée : les maladies sont nombreuses et les eaux bien souvent infectées de virus et autres pathogènes trop souvent mortels.

La ville de Gaza en Palestine compte 2 millions d'habitants, et 96% de l'eau y est impropre à la consommation. Des familles entières sont contraintes à l'usage d'eaux contaminées qui entraînent la propagation de diverses maladies dans leurs foyers. Les enfants sont les premières victimes de ce fléau, et sont nombreux à présenter des problèmes de reins nécessitant de lourdes et coûteuses dialyses suite à la consommation de cette eau imbuvable.

Et si nous construisions usine de dessalement d'eau sur la côte de Gaza ? Une source qui serait sécurisée, avec un accès simplifié et un traitement des eaux garanti. Et si nous participions tous, à notre échelle, à des forages permettant l’accès aux nappes phréatiques ? Imaginons l’impact sur la vie de ces mêmes enfants qui seront sauvés de nombreuses maladies causées par l'eau imbuvable et pourront peut-être un jour bénéficier d’une éducation à la hauteur de leurs rêves, prétendre à un avenir qui leur permettra de soutenir leur famille, leur village et de contribuer à l’économie de leur pays.

Prenez le temps d’imaginer le nombre d’ablutions qui seraient faites grâce à votre don d'eau potable, le nombre de gorgées bues, de plantes arrosées ou de vêtements lavés. Par ce don aussi simple que précieux, vous aurez contribué à un meilleur avenir pour des centaines d’habitants : l’eau.

J'offre l'eau potable

Sélectionnez votre devise ainsi que le montant de votre don

Merci de choisir un autre montant

Les arbres, une aumône perpétuelle

« Tout musulman qui plante un arbre duquel mange un être humain, une bête ou un oiseau, se verra compter une bonne action pour cela au Jour de la résurrection ». (Rapporté par Muslim)

Contrairement à l’argent déposé à la banque, la richesse qui émane de l’arbre fait profiter la société des bienfaits de la terre, et de l’agriculture. Cette richesse se multiplie par la culture et ce qui n’aura coûté qu’une graine donnera finalement naissance à des ressources quasi illimitées.

Vous pourriez planter un olivier en Palestine avec Human Appeal et mourir avant même qu’il ne donne des fruits, votre don résonnera dans l’au-delà, car d’autres mangeront grâce à cette Sadaqa.

D'après Anas Ibn Malik, le Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) a dit : « Si l'Heure a lieu alors que l'un d'entre vous a un petit palmier à planter dans sa main, s'il peut le planter avant qu'elle n'ait lieu qu'il le plante ».

Plantez un olivier en un simple clic

Sélectionnez votre devise ainsi que le montant de votre don

L'éducation, la garantie d'un avenir meilleur

D'après Anas, le Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) a dit : « Celui qui enseigne une science a la récompense de celui qui a oeuvré avec, sans que cela ne réduise en rien la récompense de celui qui a oeuvré ».

Que dire de celui qui permet cette transmission ? Offrir une éducation à un orphelin ou à un enfant démuni est une aumône aux bienfaits inestimables. Cette Sadaqa Jariya permettra un accès à la connaissance et à la science si souvent valorisée en Islam aux enfants restants, faute de moyens et d'assistance, dans l'ignorance. L’enfant qui étudie s’éloigne du mal, s’alimente par le bien et deviendra, à son tour, porteur du savoir.

Par un manuel, du matériel ou une infime contribution financière, l’enfant qui s'épanouira et bénéficiera d’une position grâce à l'éducation qu'il a reçue, lui permettant de nourrir sa famille, aura tiré ces bienfaits de cette aumône.

Une autre manière d'assurer l'avenir et le suivi d'un enfant est le parrainage d'orphelin avec Human Appeal, qui inclut l'accès à l'éducation, des vêtements propres et une alimentation correcte. En plus de pouvoir sélectionner le pays dans lequel vous voudriez parrainer un orphelin, vous pouvez aussi choisir si vous souhaiter aider une petite fille ou un petit garçon, leur âge, ou bien laisser à nos spécialistes le soin de choisir la communauté et l'enfant qui sera le plus dans le besoin.

D'après Sahl Ibn Sa'd, le Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) a dit : « Nous serons dans le paradis moi et celui qui s'occupe de l'orphelin comme cela » et il fit un signe avec l'index et le majeur.

Ensemble, nous pourrons faire la différence dans la vie de ces êtres innocents et en tirer de nombreux bénéfices, autant pour eux que pour nous.

Offrez un avenir à un enfant

Sélectionnez votre devise ainsi que le montant de votre don

Les Sadaqa Jariya sont aussi innombrables qu’inestimables : La machine à coudre qui permettra à la veuve de générer un revenu, le fauteuil roulant qui aidera l’handicapé moteur à se déplacer, le Coran qui servira au croyant à méditer ou la couette qui réchauffera l’orphelin. Observons ceux qui nous entourent et aimons pour eux ce que nous aimons pour nous-même.

Qu'Allah vous préserve et vous encourage dans vos bonnes actions.

Back to news

Erreur

Fermer