Nos interventions auprès des Rohingyas, population la plus persécutée au monde

rohingyas human appeal

rohingyas human appeal

Leur foyer et leurs terres ont été détruits et on estime que plus de 1000 personnes ont été tuées à ce jour. 80% des Rohingyas musulmans déplacés sont des femmes et des enfants et au cours des 15 derniers jours, plus de 400 nourrissons sont nés à la frontière entre la Birmanie et le Bangladesh. Les femmes sont contraintes d’accoucher au bord des routes sans aucune supervision médicale. Elles n’ont pas suffisamment de quoi manger et elles ne peuvent pas allaiter. De nombreux nouveau-nés ont perdu la vie.

Une misère inimaginable dans les camps de réfugiés

Pour ne rien arranger, les pluies de mousson ont provoqué de graves inondations dans les camps de réfugiés déjà précaires où les réfugiés pataugent désormais dans de l’eau boueuse jusqu’au genou. Des pluies diluviennes sont attendues au cours des prochains jours. La vie des Rohingyas déplacés devient insupportable. Ils ne peuvent ni se réchauffer, ni se sécher, encore moins se préparer à manger ou même s’allonger pour dormir.

Notre intervention auprès des Rohingyas depuis le début de la crise

Nos équipes sont venues en aide auprès des Rohingyas en effectuant des distributions de nourriture, de produits non alimentaires et des soins médicaux à plus de 15 000 personnes à Cox’s Bazar ainsi que des abris temporaire à 3 100 personnes.

En fonction des besoins changeants et grandissants, Human Appeal a lancé trois nouveaux projets dans les camps de Jamtola, Hakimpara et Nambalia de Kutupalong avec nos partenaires locaux que voici:

Installation de camps médicaux pour les réfugiés Rohingyas

Au-delà de nourriture, les femmes et les enfants des camps de fortune de Cox’s Bazar ont désespérément besoin d’un soutien médical et psychologique pour surmonter les traumatismes causés par la brutalité et la violence dont ils ont été victimes. L'objectif de ce projet est de mettre à leur disposition un ensemble de services de santé comprenant un soutien psychosocial pour améliorer leur état mental, un dépistage du VIH, des soins pédiatriques et maternels, des soins génésiques et un accès à des professionnels de santé qui prendront en charge le diagnostic, l’administration de médicaments ou d’autres traitements pour différentes maladies. En résumé, le projet va permettre:

  • L’installation de deux camps satellites qui apporteront des soins primaires aux camps de fortune situés dans des lieux éloignés à flanc de colline. Ces camps bénéficieront de traitements, de médicaments et de soins pédiatriques et maternels. Une salle d’accouchement sera également installée au sein du camp pour les femmes enceintes.
  • L'apport d'un soutien psychosocial régulier afin d’améliorer la santé mentale
  • La mise en place d'un service de dépistage du VIH et de consultation

Ce projet a pour but d’aider environ 15 000 personnes, genres et âges confondus.

Installation de centres d’EAH pour les réfugiés de Cox’s Bazar

Fièvre, infection des voies respiratoires, infection thoracique, diarrhée et infections de la peau sont quelques exemples de maladies les plus répandues. Le risque de contracter une maladie est aggravé par les pluies torrentielles et le manque d’eau potable et de latrines saines. Le nombre de puits tubulaires et de toilettes mis à disposition des Rohingyas est actuellement insuffisant. D’après le Groupe de Coordination Inter-secteurs de l’OIT sur l’EAH, les principaux défis sont la gestion des latrines, dont 50% sont engorgées, et la gestion des boues fécales. En résumé, ce projet va permettre:

  • De prodiguer des services d’EAH aux camps de Rohingyas situés en périphérie des camps gouvernementaux, dans des lieux plus éloignés et montagneux.
  • D'améliorer la situation médicale des Rohingyas en réduisant la propagation de maladies transmissibles par l’eau.
  • D'améliorer la situation médicale des femmes et jeunes femmes Rohingyas en encourageant l’utilisation de toilettes et d'espaces de baignade pour les femmes et favorisant une hygiène menstruelle.

C’est un total de plus de 21 350 personnes et 5 338 foyers qui bénéficieront de ce projet. On estime que 50% des enfants bénéficiaires seront des filles.

  • Installation de 20 puits tubulaires peu profonds – chacun subvenant aux besoins de 500 personnes
  • Installation de 4 puits tubulaires profonds – chacun subvenant aux besoins de 500 personnes
  • Installation de toilettes pour femmes équipé de robinets et d’équipements adaptés à l’hygiène menstruelle.
  • Installation de 75 toilettes
  • Séances de sensibilisation et d’éducation au programme de sécurité de l’eau
  • Installation de 76 distributeur à savon pour le lavage des mains dans les toilettes
  • Distribution de 300 kits d’hygiène à 300 foyers
  • Installation de 4 espaces de baignade pour femmes et jeunes femmes
  • Augmenter la capacité de 24 surveillants et membres de comités de gestion des points d’eau pour une activité et une maintenance régulière

Espaces accueillants pour les enfants

On estime que 100 000 enfants nouveaux arrivants ont besoin de soutien dans la poursuite de leur éducation. Ils ont besoin d’espaces accueillants et sécurisés où ils peuvent se voir prodiguer des cours d'enseignement.

Les parents qui doivent subvenir aux besoinsde leur famille ont besoin d’un service d’urgence de soins quotidien à domicile.

Le projet participera au bien-être, à la sûreté et à la sécurité des enfants Rohingyas déplacés à Palong Khali Union à Ukhia et à Nhilla et Whykong Union à Cox’s Bazar au Bangladesh. En résumé :

10 Centres d’accueil pour enfants seront mis en place et accueilleront environ 450 enfants. Ces Centres seront installés au sein des camps.

  • Le personnel sera recruté au sein de la communauté locale et les animateurs seront issus de la communauté rohingya.
  • Apprentissage préscolaire avec des équipements récréatifs, des activités culturelles, des jeux et un système d’éducation non-formel pour un maximum de 1 500 enfants âgés de 4 à 14 ans

Nos distributions alimentaires

Alors que la crise se poursuit en Birmanie, Human Appeal a effectué sa première distribution d'urgence dans le village de Thay Khowng dans le canton de Sittwe, avec une intervention supplémentaire prévue dans les cantons de Rathedaung, Buthidaung et Maungdaw dans le nord de l'état d' Arakan. Les communautés déplacées à l'intérieur du pays ont reçu des produits alimentaires et non alimentaires.

Nos équipes Human Appeal venues tout droit d'Angleterre ont atterri au Bangladesh et se trouvent actuellement à Cox's Bazaar pour y organiser les distributions de colis alimentaires. Nous délivrons des denrées alimentaires telles que du riz, de l'huile, des nouilles, de la farine, du lait, des lentilles ainsi que des produits non alimentaires comme des trousses d'hygiène, des soins médicaux essentiels, des ustensiles de cuisine, de l'eau potable et des abris.

Merci pour votre soutien!

En partenariat avec Global One et Muslim Hands, nos équipes ont travaillé sans relâche pour fournir une aide d'urgence en réponse à la crise actuelle. Nous avons distribué 900 colis alimentaires au profit des réfugiés à la frontière du Bangladesh mais aussi nourri 2400 Rohingyas dans le village d’Ambari, en Birmanie. La semaine dernière, des kits d'urgence ont été distribués dans trois villages à l’ouest de la Birmanie où plus de 177 familles ont pu bénéficier de denrées alimentaires et non-alimentaires telles que vêtements, couvertures, abris etc. Vos dons ont sauvé des vies.

Le gouvernement du Bangladesh n'a autorisé qu'un certain nombre d'organismes à effectuer ces distributions a des dates spécifiques. Grâce aux autorisations locales, nous pouvons accéder aux camps et travaillons en partenariat avec des ONG sur place qui nous permettent de mener à bien les distributions de nourriture auprès des réfugiés rohingyas.

Retourner

Erreur

Fermer"