Syrie : La Ghouta orientale, un véritable enfer pour des milliers d' innocents

ghouta syrie

Depuis le 18 février, date de début des bombardements aérien, plus de 540 civils ont été tués selon l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme. L'ONU appelle à une trêve immédiate dans la région syrienne assiégée de la Ghouta orientale, une enclave, qui est toujours détenue par les forces rebelles. Le conflit en Syrie dure depuis 2011 et ne montre aucun signe de fin. L'ONU, considère que ce conflit est la plus grande crise humanitaire et de réfugiés jamais connu.

Au cours des sept dernières années, six millions de civils ont dû se déplacer à l'intérieur du pays et cinq millions ont été contraintes de fuir le pays, devant trouver refuge dans les pays voisins.

Près de 13 millions de personnes ont désespérément besoin d'aide humanitaire d'urgence sans laquelle ils ne pourront pas survivre.

Dimanche, le Conseil de sécurité de l'ONU a déclaré que tous les partisans devaient cesser immédiatement les offensives durant les trente prochains jours.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a décrit la situation dans la Ghouta orientale comme un étant un véritable "enfer sur terre" pour ses habitants. La violence continue de se propager et de détruire la région alors que le nombre de morts ne cesse d'augmenter chaque jours.

Dimanche, une attaque aérienne probablement au chlore a entrainé l'hospitalisation de 18 personnes et tué un petit garçon.Malgré le vote à l'unanimité du Conseil de sécurité de l'ONU pour un cessez-le-feu de 30 jours dans la Ghouta orientale, les bombardements se sont poursuivies.

La situation dans la Ghouta orientale est désastreuse

L'enclave de la Ghouta orientale, tenue par les rebelles est située près de la capitale syrienne à Damas. Elle est assiégée par l'armée syrienne et soutenue par ses alliés étrangers depuis 2013.

La Ghouta orientale compte 393 000 d'habitants, et les effets de la violence sont de plus en plus difficiles à supporter.

Les graves pénuries alimentaires font qu'une simple baguette coûte en moyenne 22 fois plus cher qu'ailleurs dans le pays.

La montée en flèche des prix du carburant limite les familles dans la préparation de leur repas. Les familles en sont réduites à brûler des ordures et des sacs plastique pour se maintenir au chaud.

12% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition sévère. Le siège de la Ghouta entrave l'acheminement de produits essentiels, tels que la nourriture. Les personnes souffrant le plus de cette pénurie sont les femmes enceintes et les enfants.

L'équipement médical se fait de plus en plus rare pour les malades et les blessés. Des civils innocents meurent parce qu'ils n'ont pas pu être soignés à temps.

Les médecins luttent pour pouvoir sauver des vies, contraints de travailler sans électricité, sans antibiotiques, sans médicaments, sans analgésiques. La violence et l'instabilité dans la Ghouta Orientale condamnent des milliers de personnes à une mort certaine.

Le travail de Human Appeal en Syrie

Depuis le début de la crise en Syrie en 2011, Human Appeal tente d'apporter une aide vitale, et cela, malgré des conditions extrêmement difficiles. L'année dernière , nous avons distribué 8 000 tonnes de farine à des boulangeries qui fabriquaient du pain, fournissant ainsi prés d'1 664 000 personnes à travers les villes d'Idleb, Hama et Alep. Au total, nous avons réussi a aider près de 2 082 370 personnes grâce à nos projets d'aide et de sécurité alimentaire.

Nous avons mis en place des projets financés par l'UNICEF afin de scolariser près de 36 000 enfants dans des camps de réfugiées. Nous avons également livré des projets de soins de santé et de nutrition à Alep et Idlib à près de 23 000 personnes. Notre objectif étant de garder les familles vulnérables vivant dans les camps situé dans le nord d'Idlib, saines et sauves pendant l'hiver, avec notamment un projet de gestion de camp financé par l'OCHA qui a aidé plus de 7 100 personnes.

Human Appeal travaille avec des partenaires locaux dans la Ghouta Orientale et se consacre à la distribution de repas et de pain frais. Tout au long de l'hiver, nous avons distribuer des colis alimentaire, mis en place des abris, apporté du carburant , des vêtements et des couvertures aux familles vulnérables en Syrie, et nous nous préparons maintenant à répondre aux besoins des civils nouvellement déplacés.

Les habitants de la Ghouta Orientale ont besoin de votre aide

Alors que la crise humanitaire de la Ghouta orientale est à son paroxysme, la violence continue de détruire la région. Les familles, les enfants sont les principales victimes innocentes de ce conflit meurtrier.

Malgré la persistance de ce conflit violent, nous continuerons d'appoter une aide vitale pour répondre aux besoins des communautés assiégées. Cependant, nous ne pouvons continuer ce travail vital sans votre aide.

130€ suffisent à fournir des kits d’urgence composés de vêtements chauds, de matelas, de couvertures et de fuel pour chauffage.

Back to news

Erreur

Fermer