Ce ramadan 2024, le montant de la zakat al fitr augmente

Quel est le montant de la zakat al fitr ?

Quel est le montant de la zakat al fitr ?

Le Ramadan, mois de jeûne et de spiritualité, est aussi un moment privilégié pour la solidarité et le partage. Parmi les pratiques essentielles de cette période figure la Zakat al-Fitr, une aumône spécifique destinée à purifier le jeûneur et à aider les plus démunis. En 2024, une augmentation notable du montant de la Zakat al-Fitr a été annoncée, passant de 7 à 9 euros d'après le Conseil théologique musulman de France, une décision reflétant les défis économiques actuels et renforçant l'impact de cette contribution essentielle.

Qu'est-ce que la zakat al fitr ?

La Zakat al-Fitr, également connue sous le nom de Sadaqat al-Fitr, est une forme de charité obligatoire dans l'Islam, prescrite à chaque musulman avant la fin du mois de Ramadan. Elle vise à purifier ceux qui jeûnent des actes manqués ou des comportements inappropriés durant le mois béni (et non sacré) et à aider les pauvres et les nécessiteux.

Quel est le montant de la zakat al fitr ?

Pour le Ramadan 2024, le montant fixé de la Zakat al-Fitr est de 9 €. Cette contribution, ajustée aux réalités économiques actuelles, permet de fournir une aide significative aux familles dans le besoin.

Pourquoi la zakat al fitr augmente ?

L'augmentation de la Zakat al-Fitr peut être attribuée à divers facteurs, principalement liés aux conditions économiques changeantes, telles que l'inflation et l'augmentation du coût de la vie. Cette augmentation vise à s'assurer que la valeur de la Zakat al-Fitr reflète le coût actuel des denrées alimentaires de base, permettant ainsi aux bénéficiaires de recevoir une aide qui répond réellement à leurs besoins essentiels.

Est-ce qu'elle est obligatoire ?

Oui, la Zakat al-Fitr est obligatoire pour tous les musulmans, petits et grands, hommes et femmes, tant qu'ils ont les moyens de la payer.

Comment verser sa zakat al fitr ?

La Zakat al-Fitr doit être donnée sous forme de nourriture de base de la communauté locale ou de son équivalent monétaire. Elle peut être versée directement aux personnes dans le besoin ou à travers des organisations caritatives fiables et reconnues qui collectent et distribuent la Zakat al-Fitr.

D'après Abou Said Al Khoudri (qu'Allah l'agrée): « Nous sortions l'aumône de rupture du jeûne un sa' de nourriture, ou un sa' d'orge ou un sa' de dattes ou un sa' de fromage ou un sa' de raisin sec ». (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1506 et Mouslim dans son Sahih n°985)

Où verser sa zakat al fitr ?

Chez Human Appeal, nous sommes dévoués à canaliser votre générosité là où elle est le plus nécessaire, transformant la Zakat al-Fitr en un pont de solidarité mondiale. En choisissant de verser votre Zakat al-Fitr à travers Human Appeal, vous avez l'opportunité unique de toucher des vies dans un large éventail de pays, incluant le Sénégal, le Pakistan, le Yémen, la Palestine, ainsi que parmi les réfugiés syriens, en Somalie, au Maroc, et au Liban.

Quand faut-il sortir sa zakat al fitr ?

C'est une obligation qui doit être accomplie avant la prière de l'Aïd al-Fitr, marquant la fin du Ramadan.

D'après Abdallah Ibn Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a imposé l'aumône de la rupture du jeûne un sa' de dattes, ou un sa' d'orge pour le serviteur et l'homme libre, pour les hommes et les femmes, pour les vieux et les jeunes parmi les musulmans. et il a ordonné qu'elle soit donnée avant la sortie des gens pour la prière. (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1503 et Mouslim dans son Sahih n°984)

La Fidya et la Kaffarah augmentent également

La Fidya et la Kaffarah sont deux formes de compensation prescrites dans l'Islam pour certaines situations spécifiques liées au jeûne du Ramadan. Comme la Zakat al-Fitr, les montants de la Fidya et de la Kaffarah augmentent en fonction des conditions économiques et du coût de la vie.

  • La Fidya est une compensation financière ou alimentaire donnée par ceux qui ne peuvent pas jeûner en raison d'une maladie chronique ou d'une vieillesse avancée, et qui n'ont pas la perspective de récupération. Le montant de la Fidya est équivalent à celui de la Zakat al-Fitr (donc 9 €) et est destiné à nourrir une personne pauvre pour chaque jour manqué de jeûne.
  • La Kaffarah, en revanche, est une compensation beaucoup plus sévère, imposée à ceux qui rompent délibérément leur jeûne sans excuse valable. Elle consiste à jeûner 60 jours consécutifs ou à nourrir 60 pauvres pour chaque jour de jeûne rompu. La Kaffarah s'applique dans des cas spécifiques, comme la rupture intentionnelle du jeûne par des relations sexuelles. En 2024, son montant est de 540 €.

La Zakat al-Fitr est bien plus qu'une obligation religieuse ; c'est une expression de fraternité et de compassion. Avec l'augmentation du montant pour le Ramadan 2024, chaque musulman a l'opportunité de renforcer son impact et de participer activement à l'amélioration des conditions de vie des plus démunis. Ensemble, faisons de ce Ramadan un moment de partage et de générosité inoubliable.

Retourner

Erreur

Fermer"